Faire un BTS sans le BAC

 


Contrairement à ce que les bruits de couloirs peuvent laisser entendre, le Bac n’est pas une nécessité pour qui souhaite intégrer un BTS. Bien sûr, nombreux sont les établissements qui refusent les non-titulaires, et leur droit est légitime, mais ne désespérez pas : la chance peut encore tourner ! En effet, rien ne sert de s’entêter, et de redoubler une année si vous n’envisagez pas de poursuivre vers des études qui elles nécessitent d’être titulaire du baccalauréat. Consultez notre page dédiée « Qu’est ce qu’un BTS ? » pour en apprendre davantage sur ce diplôme hautement professionnalisant. Nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur le choix de ceux qui justifient d’un niveau bac d’intégrer le BTS. C’est parti…

Un « niveau fin de terminale » suffit


Tout d’abord, penchons nous sur les textes officiels : d’après le règlement général du Brevet de Technicien Supérieur, le Décret n°95-665 du 9 mai 1995 stipule qu’intégrer « un BTS sans le BAC est une décision du chef d’établissement ». Ne nous réjouissons pas trop vite, si le règlement de ce diplôme est explicite, aucune garantie ne couvre ce décret, et le BTS que vous visez ne sera pas tout de suite accessible. Cependant, nous vous livrons ici tous les éléments à rassembler pour mettre le plus de chances possibles de votre côté. En effet, si l’obtention du bac n’est pas une nécessité, il faut tout de même avoir terminé son année de terminale et réussi à obtenir une moyenne minimale de 8/20 au diplôme de fin des études du secondaire. Cette note permet d’accéder à la dénomination de « niveau fin de terminale ». Ainsi, vous avez manqué de peu un diplôme qui ne vous convient pas ? Pensez donc à vous tourner vers un apprentissage plus tournée vers la pratique qui pourra vous permettre d’exceller.

Les indispensables pour un BTS sans BAC


Vous avez réussi grappiller assez de points aux diverses épreuves du bac pour atteindre le niveau fin de terminale. Il ne vous manque que quelques ingrédients pour considérer votre avenir comme radieux. La première de ces choses est d’avoir un bulletin qui atteste de votre investissement en classe, de votre sérieux ainsi que de vos efforts (quelles que soient vos notes).Ensuite, il faut être capable d’énoncer avec clarté son projet professionnel.
Pour cela, renseignez-vous au préalable sur quoi faire après un BTS. En effet, les places sont comptées dans ce genre de cursus, et certains des BTS les plus recherchés comptent parfois jusqu’à quatre fois plus de candidats que de places. Il sera ainsi essentiel pour vous d’établir une liste de formations souhaitées qui vous permettra à terme de pouvoir envisager des solutions de rattrapage en cas de refus.